50 % des contacts en base de données seraient inutilisés ou inactifs

50 % des contacts en base de données seraient inutilisés ou inactifs

Les entreprises, tpe et pme sont de plus en plus conscientes de la nécessité d’avoir une base de données à jour.
Beaucoup de décideurs considèrent que leurs entreprises n’utilisent pas leurs données de façon efficace.

Si nos entreprises nettoient leurs bureaux chaque semaine, peu pensent à mettre à jour leurs fichiers, alors que ces données sont pourtant vitales
aux actions commerciales et de communication.

Les décideurs pensent à tort que le chantier est insurmontable, chronophage ou doit être géré en manuel ou en temps humain.
J’ai souvent vu des stagiaires ou des secrétaires déjà faire des recherches sur le web données par données.
Alors vu comme cela ! Oui c’est une galère.
Et on comprends mieux le peu d’enthousiasme à aborder le sujet, voir à le traiter, c’est sujet souvent remis à plus tard.

Pourtant il y a des solutions et des méthodes simples, efficaces et automatisées pour mettre à jour ses fichiers

Mise à jour de son fichier par la sirétisation

Pour les fichiers B to B il faut souvent passer par un processus de sirétisation de fichiers.
La siretisation permet de rattacher chaque entreprise à son numéro d’identité et donc de fiabiliser la donnée par un code unique.
Cela permet aussi de vérifier si la société a mis la clef sous la porte, et d’obtenir sa nouvelle adresse si elle a déménagée.
Ce processus permet aussi d’enrichir son fichier :
La siretisation offre la possibilité de valider et d’enrichir le fichier des coordonnées, téléphone, mails ,nom du dirigeant et donc de corriger son propre fichier.

Pour les fichiers B to C il faut faire un traitement aussi des déménagés :

Traitement très simple, rapide et moins couteux que de se priver des nouvelles coordonnées de ses prospects et clients donc immanquablement de rater des ventes.

Ces deux processus sont simples, peu couteux et permettant à l’entreprise de fiabiliser ses données tout en les mettant à jour.

Quelques chiffres issu du SNCD rappelle que 43 % des entreprises constatent que l’exploitation de data non fiables a un impact direct sur leur chiffre d ‘affaires.
Mettre à jour son fichier, sa base de données n’est pas réservé aux grosses sociétés et peut être envisagée pour toutes les entreprises.

Fournir à sa force de vente ou à son service marketing des données fiables s’avèrent plus efficaces et plus rentable pour l’entreprise.